Posted in Co-habiter Slow Lifestyle

L’énergie citoyenne et participative, c’est possible !

L’énergie citoyenne et participative, c’est possible ! Posted on 6 juin 2019

Eté 2017, un petit groupe d’engagés composé d’enseignants, chefs d’entreprises, informaticiens, élus et artisans d’art se réunit pour créer l’association Les Co-Wattés. Leur idée ? Créer une coopérative citoyenne de production d’électricité. L’été 2019 devrait voir la pose du premier panneau solaire…Membre fondateur des Co-Wattés, Eric Gasiglia nous explique comment l’épargne citoyenne peut être mise au service de la transition énergétique.    

Concrètement, qu’est-ce qu’une coopérative citoyenne de production d’énergie ?

C’est une société coopérative qui réunit les citoyens, des communes et des entreprises autour d’un projet de production d’énergie renouvelable. Notre intention est de créer un collectif producteur d’électricité solaire. Le modèle a déjà fait ses preuves ailleurs, notamment chez les Survoltés à Aubais et Fronticoop à Frontignan.  L’idée étant de permettre aux citoyens de reprendre le pouvoir de décision sur un enjeu majeur de la transition écologie : la production d’énergie et son utilisation. L’électricité produite sera ensuite entièrement revendue à un fournisseur d’électricité verte, probablement Enercoop.

Où pensez-vous poser les panneaux solaires pour créer un parc photovoltaïque ?

Notre coopérative sera calquée sur le modèle des Survoltés à Aubais. On les appelle nos « grands frères ». Mais à Aubais, ils ont utilisé l’ancienne décharge de leur village pour poser leurs panneaux. Pour notre projet, il n’y avait pas de terrain de ce genre mobilisable. Et il serait ridicule d’utiliser des terres cultivables pour créer un parc solaire. Nous avons donc eu l’idée d’inclure les communes à notre démarche. Les panneaux photovoltaïques seront posés sur des toits de bâtiments détenus par les municipalités. Nous avons trouvé 9 sites potentiels sur Vérargues, Saint-Christol, Saturargues, Saint-Sériès et Lunel-Vieil. Le but des Co-Wattés était de fédérer ces 4 communes sur lesquelles il y avait des toits mobilisables.  La première grappe sera posée sur les toits de l’école de Vérargues et de sa salle des fêtes.

Comment y participer en tant que citoyen lambda ?

Nous allons créer une SAS en fonctionnement coopératif qui s’appellera CoWatteco.

Premièrement, le citoyen peut devenir actionnaire.

 C’est une forme de société commerciale qui permet à tous les citoyens de devenir actionnaires de la société. Elle peut faire rentrer autant d’actionnaires qu’elle veut sachant que la part est à 25 euros. Autrement dit, avec 25 euros, vous détenez une action dans CoWatteco.

Deuxièmement, le citoyen peut s’engager dans la coopérative grâce à un financement partagé.

Il peut décider de placer une partie de son épargne dans la société. C’est comme un prêt. Et grâce à ce prêt, il sera rémunéré à hauteur de 3% sur l’argent qu’il a placé. Ce qui est beaucoup quand on le compare au taux de rémunération des livrets actuels.

C’est donc l’investissement citoyen qui va permettre de financer les panneaux solaires, leur installation et leur maintenance. Comme nous avons été lauréats de l’appel à projets de la région Occitanie en octobre 2017, nous allons aussi bénéficier de ses subventions. Pour chaque euro citoyen investi, la région versera 1 euro. L’aide de la région est plafonnée à 500 euros par personne pour éviter l’afflux de gros actionnaires et pour encourager la participation citoyenne. Mais dans une famille rien n’empêche que chaque membre place de l’argent individuellement. Et on peut même prendre des parts pour ses enfants !

Le 23 juin prochain, vous ouvrez les premières souscriptions…comment encourager les citoyens à investir dans ce projet ?

Je leur dirai de donner du sens à leur épargne. De s’impliquer dans la transition énergétique. Nous avons le pouvoir et les leviers pour le faire. Nous avons les moyens de peser sur l’économie locale, de devenir des consomm’acteurs. Sur un livret bancaire, vous ne savez pas ce qui est fait de votre argent. Si vous avez de l’épargne mobilisable, c’est le moment de repenser à ce que vous voulez en faire. Tous les matins, en passant devant les panneaux solaires, vous saurez comment votre argent est utilisé. Et en plus il vous rapportera 3%. Comme le tarif de rachat est figé pendant 20 ans, on sait exactement à combien notre électricité va être rachetée sur cette période-là.

Que répondez-vous à ceux qui doutent du bilan carbone de la production d’électricité solaire ?

Il y a beaucoup de désinformation autour de l’énergie solaire. Avec l’ensoleillement que nous avons dans la région, en moins de 2 ans, le panneau a produit plus d’énergie qu’il n’en a consommé pour être fabriqué. L’intérêt de la coopérative citoyenne, c’est justement de se donner les moyens d’acheter les panneaux en Europe, là où on sait comment et dans quelles conditions ils ont été fabriqués. Quand on prend du monocristallin, le panneau contient du verre, de l’aluminium, du silicium, des matières qui sont entièrement recyclables. Le recyclage est possible pour la quasi-totalité de ses composants. Notre objectif est aussi de travailler avec des entreprises locales pour l’installation.

 

Le 23 juin 2019, Les Co-Wattés organisent une journée citoyenne 
pour présenter la coopérative
 
Voici le programme de la journée
11h00 :  Visite du parc photovoltaïque des survoltés d'Aubais. Rendez-vous sur place
12h30 :  "Pose du premier panneau photovoltaïque" à la salle des fêtes de Vérargues
13h00 : Apéritif offert et repas citoyen en partage tiré du sac
A partir de 14h30 :  souscription à la coopérative, animations, quizz, jeux d'enfant, projection de clips sur la transition énergétique
16h00 : Projection du documentaire "Après demain" de Cyril Dion en clôture de journée.

Pour en savoir plus :
https://lescowattes.wordpress.com