Posted in Collectif Manger bio et local

La Condamine: une ferme bio et locale pour les urbains !

La Condamine: une ferme bio et locale pour les urbains ! Posted on 25 juillet 2019

En mai 2017, une ferme urbaine s’est installée au Domaine de la Condamine, portée par un collectif de jeunes Montpelliérains. Un petit coin de verdure aux portes de la ville où l’on trouve à la fois de quoi manger bio et local, mais aussi de la nourriture culturelle et intellectuelle.  

Il est des lieux insoupçonnables comme celui-ci que l’urbanisation galopante des villes a épargné. A dix minutes à peine du rond-point très fréquenté du Zénith-Sud, la campagne refait surface de façon inattendue. Les maisons et entrepôts commerciaux laissent place aux vignes et à quelques espaces agricoles encore intacts. C’est là, au détour d’une petite route secondaire, que la ferme urbaine collective de la Condamine a élu domicile, sur un terrain appartenant à la Métropole. 5 hectares de terres cultivables qu’un collectif de jeunes engagés transforme jour après jour en une ferme agricole biologique.

On y vient le mardi soir pour y trouver les légumes de saison cultivés selon les principes d’une agriculture écologique, sur sol vivant et avec un travail d’agroforesterie. « On travaille très peu le sol et on le nourrit avec des matières organiques. Avec l’agroforesterie, l’idée c’est de planter des arbres au milieu de nos parcelles pour que la nature reste en bonne santé autour de nos cultures. », précise Julie, l’une des porteuses du projet.

Utopies urbaines

Aux côtés de Julie, ex-éducatrice spécialisée, il y a Jérémy, Edouard et Léa qui ont, eux aussi, tout quitté pour démarrer le projet. Ensemble. Car la première pierre dans la concrétisation de la ferme fut l’envie d’agir collectivement. « On se connaissait tous avant. Dans le groupe de départ, il y avait plein de compétences et plein d’envies mais le plus fort c’était l’envie de tester notre manière de travailler ensemble. De montrer que d’autres modèles de société et de travail sont possibles. » Naturellement, le projet s’oriente vers le maraîchage qui fait sens au regard des envies et des formations des uns et des autres. Et un maraîchage responsable pour proposer de la nourriture plus saine et plus respectueuse de la nature.

A la Ferme de la Condamine, il n’y a pas que des légumes qui germent. Les idées y fleurissent bien plus vite que le rythme des saisons. Restauration, évènements culturels, accueil pédagogique, débats autour de thématiques sociétales. L’agriculture devient le terreau d’un espace d’échanges, de sensibilisation et de réflexion autour de nos modes de vie. Toutes les graines ne sont pas encore semées mais déjà, la ferme organise régulièrement des soirées à thème en partenariat avec des associations et des artistes. Qu’il s’agisse des fakes news, des utopies urbaines ou « no future », les thématiques abordées s’inscrivent dans une démarche de débat d’idées autour de sujets de société.

Accueil pédagogique

Au mois de septembre 2019, Julie et Léa vont aussi donner un nouvel élan à leur projet d’accueil pédagogique. A partir de la rentrée scolaire, l’idée est de constituer un petit groupe de 10 enfants de plus de 5 ans qui viendrait tous les mercredis. L’après-midi serait l’occasion pour les enfants de faire des découvertes autour des légumes, des saisons, des déchets, du compost, des petites bêtes, sous forme d’expérimentations diverses. « On est vraiment autour de l’éducation populaire. Pour nous, un enfant ne peut pas découvrir sans faire». 

En attendant, c’est le moment de faire le plein des saveurs d’été bio et locales, à la ferme le mardi soir de 16h30 à 19h30 ou à La Cagette.

 

Ferme Urbaine collective de la Condamine
1372b rue des Marels
34000 Montpellier
https://fucc.fr
Vente à la ferme le mardi soir de 16h30 à 19h30